L'Insurrection Culturelle de Jonathan Nossiter

Jonathan Nossiter lors du tournage de Mondovino

Dans son dernier livre Jonathan Nossiter questionne sur le milieu culturel en rapport avec le milieu agricole à l'image de son dernier documentaire "Résistance Naturelle". Journaliste et réalisateur, il a toujours essayé de jouer son rôle d'informateur en exerçant un contre pouvoir par rapport à ce que tente de nous faire ingurgité les grands médias. Mais comme la culture se retrouve aujourd'hui face à un constat alarmant de déconstruction, il pose ici des pistes de réflexion en prenant notamment exemple sur le mouvement du vin naturel dont le modèle pourrait être adapté au monde de la culture... Un livre à découvrir.

Dans ce voyage culturel, nous partons à la rencontre de nombreux empêcheurs de tourner en rond comme Pier Paolo Pasolini, cinéaste, poète, romancier, essayiste, journaliste, antifasciste qui fut assassiné en 1975... Dans l'une des dernières interviews qu'il donna à la RAI (télévision publique italienne), nous le voyons faire une allusion entre notre société de consommation et le régime fasciste qui n'avait même pas réussi une aussi belle déconstruction culturelle que le modèle capitaliste. D'autant que quarante ans plus tard, la liberté d'expression et surtout la facilité de s'exprimer en ont pris un sacré coup...

Jonathan Nossiter revient évidemment sur sa vision du métier de réalisateur, une notion qui a mis du temps à murir ! Tout démarre dans une salle sombre au fin fond des États-Unis, alors qu'il n'a que 18 ans, avec la projection de Huit et demi de Fellini. Puis s'enchaine une admiration pour les films de Win Wenders. Cette vision adulée d'un homme ayant réussi tous ses films se transforme au cours du livre en une arnaque totale avec comme exemple le plus parlant Le Sel de la Terre (que j'ai moi-même adoré avant de me renseigner sur les tenants et les aboutissants du sujet), où l'on voit un Sebastião Salgado aussi magnifique dans son œuvre qu'il peut être décrié si l'on creuse un peu le sujet ! Une magnifique démonstration de ce qu'un film tente de nous montrer en allant dans le sens du marché, ce que les spectateurs attendent, sans une vraie formulation critique (extrapolable à d'autres auteurs... Surtout lorsqu'on regarde les financements).

Jonathan Nossiter se démarque dans le milieu du vin notamment avec son quatrième film, Mondovino, son premier livre, Le Goût et le Pouvoir, ainsi que son dernier documentaire, Résistance Naturelle. Ami de nombreux vignerons de France et d'ailleurs, sa culture viticole lui a permis d'affiner sa vision du monde par la rencontre de ses militants de la première heure prônant pour les uns le vin nature, pour les autres la bio et la biodynamie mais toujours dans un esprit de convivialité en compagnie d'un bon canon !

Il tente et réussit une comparaison audacieuse entre ce mouvement de paysans et le cinéma d'art et d'essai. Ce cinéma se retrouve aujourd'hui dans une situation similaire au monde du vin il y a 15 ou 20 ans, avec une standardisation du goût portée par des critiques et conforté par des œnologues amenant à un certain écœurement de ses vins maquillés par les tanins vanillés et toastés du chêne sous ses différentes formes. Au point qu'aujourd'hui, 15 ans plus tard, le consommateur se tourne à nouveau vers des vins plus authentiques qui reflètent bien mieux le terroir et le vigneron... Et si ce travail d'artisan payait sur le long terme ? Et si tous ces exploitants de salle de cinéma ayant fait le choix de la qualité plutôt que de l'usine à pop corn ne s'y retrouveraient pas finalement sur le long terme ? Et si ces réalisateurs, toujours un peu en marge, ne finissaient pas par sortir des films dans lesquels personne ne croyait mais qui rivalise avec certains blockbusters (cf. Merci Patron ou  Demain).

 Il faut savoir lire entre les lignes et se poser les bonnes questions pour bien comprendre cette Insurrection Culturelle de Jonathan Nossiter écrite par Olivier Beveulet. Mais je trouve que cet essai sonne tout à fait juste avec ma propre réalité de vigneron-réalisateur engagé par rapport au paysage culturel et viticole que je contemple quotidiennement ! Une vraie critique constructive sur l'époque compliquée que l'on traverse mais qui nous laisse un champ des possibles sans aucune limite, ce qui reste rassurant ;-)

Guillaume Bodin

Trouver le livre

Chez vos meilleurs libraires - www.editions-stock.fr

En ligne (alternatives à Amazon) - www.lalibrairie.com - www.librest.com - www.leslibraires.fr - www.placedeslibraires.fr

Insurrection Culturelle - Un livre de Jonathan Nossiter et Olivier Beuvelet

Préface de Jonathan Nossiter

Je me retrouve aujourd’hui, comme beaucoup d’artistes et d’artisans, dans un état de terreur devant mes enfants. J’ai construit ma vie autour de l’idée que le travail d’un cinéaste, comme celui d’un écrivain, d’un peintre, d’un journaliste, d’un professeur, d’un libraire – de tout acteur culturel qui travaille une matière avec ses mains et son esprit – a une place essentielle dans la société. Nous persistons dans cette voie contre tout bon sens, rêvant que ce travail concret ait aussi une dimension immatérielle. Surtout, nous essayons de sublimer notre propre expérience de la vie avec celle des autres – dans mon cas, ceux que je filme tout autant que ceux qui regardent ce que j’ai filmé.

Depuis que les arts et la culture ont commencé à prendre la place de la religion, à la fin du XVIIIe siècle, accompagnant le long processus de la démocratie et de la méritocratie, l’activité artistique a contribué à faire rêver et à faire penser – donc forcément à émanciper – toutes les couches de la société. Et la part sacrée, la foi dans la culture, ont pris de plus en plus d’ampleur au fil du temps ; jusqu’à ce qu’on arrive à cette époque où on se demande si la foi, le sacré et la culture elle-même, ont encore la moindre valeur pour la société.

Né en 1961, j’ai grandi dans l’idée qu’une continuité culturelle me liait directement, malgré l’humilité de mon statut, à Homère, à la bible, aux racines de ma propre civilisation. Aujourd’hui, en 2015, quand je regarde mes enfants, Capitu et Miranda, des jumelles de dix ans et Noah, un garçon âgé de neuf ans, je me sens obligé d’envisager la possibilité que, lorsqu’ils seront devenus adultes, l’activité de leur père – le travail de sa vie comme cinéaste semblera aussi marginale, anachronique et anecdotique que celle d’un charretier, d’un rémouleur ou d’un maréchal-ferrant.

Et tout aussi inutile pour leur futur…

Mots-clés: livre, jonathan nossiter, vin naturel, insurrection, culture, mondovino, olivier beuvelet

 

 Aimez-vous ce site ?


Documentaires à découvrir !

Insecticide Mon Amour

Une enquête de plus de 2 ans autour du problème des traitements obligatoires aux insecticides contre la flavescence dorée dans le vignoble bourguignon.

Insecticide Mon Amour - Film documentaire

La Clef des Terroirs

Entre passion et poésie, ce film documentaire retrace la vie de vignerons ayant choisi de travailler au plus proche de la nature.

La Clef des Terroirs - Film documentaire

Retrouvez MOI sur les réseaux sociaux

Le realisateur de documentaire Guillaume Bodin au domaine de la soufrandiere à vinzelles Guillaume Bodin

Je voulais devenir vigneron en biodynamie mais les traitements chimiques ont tout remis en question. Je me suis reconverti dans le documentaire.

Suivez-moi sur FACEBOOK - TWITTER