Auroville, Inde

auroville

Ma visite à Auroville fait suite au visionnage d'un documentaire passionnant "Auroville: une Terre pour demain"

Accès rapide

- Sri Aurobindo
- La Mère
- La charte d'Auroville
- Le plan originel d'Auroville
- Le Matrimandir, l'âme d'Auroville
- Visiter Auroville

Située au Sud de l'Inde à quelques kilomètres de Pondichéry, Auroville se dresse d'un vert ardent avec des températures avoisinant les 42°C l'été et des minimums de 15 ou 16°C l'hiver. Avec 80% d'humidité en moyenne nous nous trouvons bien dans des conditions subtropicales similaires à l'Amazonie.

Le but de ma visite était de comprendre comment recréer un sol cultivable sur une zone désertifiée... Ce que peut être le futur de l'Amazonie le jour où les hommes auront tout détruit...

L'article sur la reforestation en milieu désertique ce trouve ici: Révélation...

auroville map

Cette ville est née sur un plateau désertifié par l'homme, ce plateau était déjà occupé par les Romains car lors de la construction de certains bâtiments d'Auroville on a retrouvé des vestiges romains... Ensuite sous l'occupation coloniale avec les Français à Pondichéry et les Anglais à Madras (actuellement Chennaï), les armées se faisaient la guerre en mer car sur les terres il faisait déjà très chaud... Et pour faire la guerre en mer il faut des bateaux et donc du bois pour les fabriquer. C'est le début de la déforestation de la région de Pondichéry. Les Tamouls (habitants de la région) brulaient également du bois pour se faire à manger mais au début d'Auroville en 1968 les Tamouls n'avaient plus assez de bois et brûlaient des bouses de vaches séchées au soleil qui avaient plus tendance à se consumer qu'à réellement chauffer...

C'est entre le début des années 1900 et 1968 que le plateau de 20 kilomètres a été complètement déforesté, les tamouls y ont grandement contribué pour subvenir à la cuisson de leurs aliments. En 1968 le plateau ressemblait à Mars car la terre rouge pouvait faire penser à la planète rouge... Plus un arbre, très peu de culture tellement les sols étaient pauvres et l'eau inexistante, l'érosion inimaginable emmenait beaucoup de terre à chaque mousson et les sols étaient tellement durs qu'il fallait utiliser la barre à mine pour faire n'importe quel trou... Un chercheur a même fait le test de séparer les sables de la terre rouge et les a comparé aux sables sahariens... Il paraît qu'il était difficile de faire la différence...

auroville en 1968

Le plateau d'Auroville en 1968

C'est en 1964 que le projet d'Auroville commence dans le but de devenir une ville dédiée à la réalisation de l'unité humaine. L'inauguration officielle eut lieu le 28 février 1968. La ville, située à une douzaine de kilomètres au Nord de Pondichéry en Inde du Sud, compte actuellement 2200 résidents. La Mère, une Française qui dirigeait l'Ashram de Sri Aurobindo, communauté qui s'est formée autour du yogi indien Sri Aurobindo, fut la force inspiratrice derrière la fondation d'Auroville. Elle suivit le projet de très près jusqu'à qu'elle quitte son corps en 1973.

Inauguration d'Auroville

Inauguration d'Auroville le 28 Février 1968 avec l'urne contenant une poignée de terre de 124 pays et de tous les États Indiens

Sri Aurobindo

Sri Aurobindo est né à Calcutta le 15 Août 1872. À l'âge de 7 ans, son père l'envoie en Angleterre pour faire ses études. Élève brillant, il apprend le latin, le grec, le français et se familiarise suffisamment avec l'allemand et l'italien pour lire Goethe et Dante dans le texte. À l'âge de 21 ans, il revient en Inde et passe treize ans dans les services administratifs de l'État de Baroda.

À 34 ans, il part pour Calcutta où il est nommé directeur du nouveau Collège National du Bengale et joint publiquement le mouvement de libération de l'Inde dont il devient le chef au Bengale. Il est parmi les premiers à exiger l'indépendance totale, refusant toute forme de collaboration.

En 1908, accusé de sédition et de conspiration, il est emprisonné. L'année qu'il passe en prison marque un tournant de sa vie. Il y fait un travail intérieur intensif qui le conduit à de nombreuses expériences spirituelles. Après sa sortie de prison, il continue son travail politique et journalistique, mais bientôt, répondant à un appel intérieur, il se retire de la vie politique.

Sri Aurobindo arrive à Pondichéry le 4 Avril 1910. En 1914, après quatre années de yoga et de retraite, il commence à publier, en collaboration avec La Mère, ses oeuvres philosophiques: La vie divine, La Synthèse des Yogas, Essai su la Gita, Le Secret du Véda, le Cycle Humain, L'idéal de l'Unité Humaine.

En 1926, à 54 ans, il se retire complètement mais garde un lien étroit avec ses disciples avec lesquels il entretient une énorme correspondance. Il entreprend alors son oeuvre majeure, un poème épique de près de 30000 vers: Savitri - une légende et un symbole. Sri Aurobindo y décrira les expériences de son yoga, dont le but est d'établir dans le mental, la vie et jusque dans la matière, une conscience de Vérité, ou conscience supramentale qui créera un nouvel être, L'être supramentale.

En 1950, Sri Aurobindo quitte son corps. C'est la Mère qui poursuivra son oeuvre.

sri aurobindo

La Mère

La Mère est née à Paris le 21 Février 1878. Durant son enfance, elle a spontanément de nombreuses expériences psychiques et spirituelles. Elle s'intéresse beaucoup à la littérature et à la philosophie. Elle étudie la musique, la peinture et possède des dons exceptionnels en occultisme.
Lorsqu'elle rencontre pour la première fois Sri Aurobindo en 1914, elle reconnaît en lui ce grand guide dont elle a eu de fréquentes visions.

Quelques mois plus tard, à cause de la guerre, elle doit retourner en France, mais, après un séjour de quatre ans au Japon, elle revient définitivement à Pondichéry le 24 Avril 1920.

Quand Sri Aurobindo se retire en 1926, il remet à la Mère la charge de l'ashram; elle va désormais veiller, jusque dans les moindres détails, au développement matériel et spirituel de la communauté et de chaque ashramite. Même avant le début de la Seconde Guerre mondiale, Sri Aurobindo et La Mère prennent une position très ferme contre Hitler, connaissant grâce à leur savoir occulte, sa relation avec les forces hostiles.

Pendant les années cinquante, elle s'entretiendra chaque semaine avec ses disciples qui lui poseront des questions dont les réponses furent souvent enregistrées et publiées dans une série de livres appelés Entretiens.

En 1958, la Mère se retire pour se consacrer plus intensément au "yoga des cellules", tout en continuant à diriger l'ashram et à recevoir des visites. Elle n'apparaît en public que quatre fois dans l'année, lors des "Darshan". À partir de cette période, elle a des entretiens réguliers avec un disciple du nom de Satprem à qui elle confie ses expériences intérieures qui sont publiées dans les treize volumes appelés Agenda de Mère. À partir de 1965, Mère parle souvent d'Auroville.

La Mère quitte son corps le 17 novembre 1973.

la mere

La charte d'Auroville

  1. Auroville n'appartient à personne en particulier. Auroville appartient à toute l'humanité dans son ensemble. Mais pour séjourner à Auroville, il faut être le serviteur de la Conscience Divine.
  2. Auroville sera le lieu de l'éducation perpétuelle, du progrès constant et d'une jeunesse qui ne vieillit point.
  3. Auroville veut être le pont entre le passé et l'avenir. Profitant de toutes les découvertes extérieures et intérieures, elle veut hardiment s'élancer vers les réalisations futures.
  4. Auroville sera le lieu des recherches matérielles et spirituelles pour donner un corps vivant à une unité humaine concrète.

De cette charte il faut surtout imaginer que La Mère souhaitait que chaque Aurovilliens ai le désir de se surpasser lorsqu'il décide d'habiter cette ville car finalement dans les habitants d'Auroville tout le monde n'est pas pret à suivre cette charte à la lettre...

Le plan originel d'Auroville

Auroville veut être une cité universelle où hommes et femmes de tout pays puissent vivre en paix et en harmonie progressive au-dessus de toute croyance, de toute politique et de toutes nationalités.
Le but d'Auroville est de réaliser l'unité humaine.

La Mère

plan auroville

Le plan originel d'Auroville montré ci-dessus a été conçu en 1967. Il présente les directives générales de construction à l'intérieur d'un diamètre de deux kilomètres et demi.
Ce plan donne un aperçu général du projet, mais n'est pas rigide; il évolue à mesure que la ville grandit, tout en respectant le concept architectural de base: celui d'une "galaxie".

Le premier problème qui se pose aujourd'hui c'est que les terrains d'Auroville n'ont pas été en totalités achetées aux Tamouls car ça représentait pas mal d'argent. Le concept de base c'est que chaque Aurovilliens qui vient s'installer dans cette ville donne tout son argent à la communauté pour la construction d'une maison, l'entretien des routes... Mais à la sortie rien ne lui appartient car le concept c'est que tout appartient à la communauté... Ainsi on imagine facilement que certaines personnes ne disent pas tout sur leur finance (enfin ça reste humain de se protéger si tout va mal on a quand même une solution de replie).
Pour ainsi dire dans la zone urbaine (que l'on peut délimiter sur la maquette par le cercle le plus large de bâtiments) il reste encore un tier des terrains n'appartenant pas à Auroville et dans la zone à l'extérieur du cercle aussi appelé la ceinture verte (dont le stade en bas à gauche) seul un tier des terrains appartiennent à Auroville.
Aujourd'hui les Tamouls à qui appartiennent les terrains non achetés ont augmentés le prix car Auroville est bien plus générateur d'argent que par le passé freinant un peu l'achat des terrains...
Selon certains le développement urbain a commencé trop tôt (en 1985) et il aurait fallu continuer tranquillement à acheter ces terrains mais nous sommes dans un monde qui ne laisse plus la place au temps... Même dans un système qui se veut fait pour le long terme...

Le Matrimandir, l'âme d'Auroville

Le Matrimandir

Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:

En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin.
Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice.
Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie.
Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas.
Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.

 La Mère

Matrimandir

La construction du Matrimandir a durée presque 40 ans, tout a été fait manuellement...

Visiter Auroville

auroville

Proche du Centre des visiteurs d'Auroville

Pour le touriste, ce n'est pas un village qui offre beaucoup d'attractions en dehors du Centre des visiteurs et du Matrimandir avec son amphithéâtre et ses jardins. Pour vraiment connaître Auroville, il est conseillé d'y séjourner quelque temps dans une maison d'hôtes d'où on peut facilement explorer la région en utilisant un transport personnel.

Vous trouverez plus d'infos sur: http://www.auroville.org/

auroville visitor centre

Le centre des visiteurs d'Auroville

Banyan

Un Banian, arbre sacré de l'Inde qui fait pendre des branches qui s'enracinnent pour supporter les branches principales...

 

 Aimez-vous ce site ?


Documentaires à découvrir !

Insecticide Mon Amour

Une enquête de plus de 2 ans autour du problème des traitements obligatoires aux insecticides contre la flavescence dorée dans le vignoble bourguignon.

Insecticide Mon Amour - Film documentaire

La Clef des Terroirs

Entre passion et poésie, ce film documentaire retrace la vie de vignerons ayant choisi de travailler au plus proche de la nature.

La Clef des Terroirs - Film documentaire

Retrouvez MOI sur les réseaux sociaux

Le realisateur de documentaire Guillaume Bodin au domaine de la soufrandiere à vinzelles Guillaume Bodin

Je voulais devenir vigneron en biodynamie mais les traitements chimiques ont tout remis en question. Je me suis reconverti dans le documentaire.

Suivez-moi sur FACEBOOK - TWITTER